Make your own free website on Tripod.com

SNK

neo geo


Nom: Neo Geo
Année: 1990
Bits: 16
Support: cartouches
Processeur central: Motorola 68000 (16 bits) + Zilog Z80A (8 bits)
Processeurs additionnels: 3 co-processeurs 32 bits pour les animations et effets spéciaux
Vitesse processeur: 12MHz (68000) & 4MHz (Z80A)
Mémoire: 8Mo RAM, 128ko VRAM
Résolution: 320x224
Couleurs: 65.536
Couleurs affichables simulétanément: 4.096
Sprites affichables: 320 sprites en 16x512 maximum
Son: processeur Z80A à 4Mhz, 15 canaux

Cette console est un mythe pour beaucoup de gamers. Il s'agit de la 16 bits la plus puissante jamais construite. C'était de l'arcade chez soi !

C'est en 1990 que SNK, alors développeur de jeux pour Nintendo, lance simultanément leur nouveau système d'arcade MVS et son adaptation console de salon, la Neo Geo.

Elle n'a jamais été distribuée officiellement en Europe et n'aurait de toute façon probablement jamais marchée vu les prix exhorbitants (3.000 FF la console, 1.500 la cartouche !)

Néanmoins, c'était la console qu'il fallait avoir si on était fan d'action pure et dure. Des jeux comme King of Fighters ou Last Blade faisaient passer le pourtant célèbre Street Fighter II pour de la rigolade.

Bref, la Neo Geo était une console étudiée pour les joueurs. Une finition superbe, des cartouches dans des boites de luxes, paddle inaltérables, cartes mémoire pour sauvegarder ses parties et des jeux d'une jouabilité exceptionnelle et d'un fun inégalable.

Le mythe est si grand qu'une console ou un jeu d'occasion coûte aussi cher qu'à l'époque où ils étaient neufs !

Et puis la Neo Geo n'est pas encore morte. Plus de 10 ans après sa naissance, malgré la faillite de SNK, de nouveaux jeux continuent à sortir pour la bête. Les têtes pensantes de SNK ont été recasées dans de nouveaux studios et ont accouchés récemment de Metal Slug 4 et de la séquelle de Double Dragon tandis qu'un nouveau King of Fighters est en préparation.

Quelques jeux indipensables:





© Vectorman 2002-2003


votez pour ce site