Make your own free website on Tripod.com

NINTENDO

n64


Nom: N64
Année: 1995 (Japon), 1996 (USA)
Bits: 64
Support: cartouches
Processeur central: Silicon Graphics R33000i RISC 64 bits
Vitesse processeur: 93,75MHz
Processeurs additionnels: GSP & DP (62.5MHz)
Résolution: 256x224 à 640x480 en 21 bits
Mémoire: 4,5Mbytes
Couleurs possibles: 4 millions
Polygones affichables: 500.000 polygones/seconde
Son: 24 voix en table d'ondes, fréquence 44,1 kHz

Premier échec (relatif) de Nintendo. Ils avaient décidé de faire l'impasse sur la technologie 32 bits pour paufiner une console 64 bits qui était annoncée révolutionnaire. Elle était très attendue, surtout que le nom de Silicon Graphics était associé au projet.

Développée sous le nom de code Project Reality, nommée Ultra64 puis rebaptisée N64, cette nouvelle console se fera longtemps désirer... trop. La N64 débarque avec plus d'un an de retard. Entretemps, Sega et Sony les ont devancés. La N64, malgré plus de puissance, aura beaucoup de mal à rivaliser avec la Playstation de Sony, pourtant une "simple" 32 bits.

Autre handicap, le désintérêt des éditeurs tiers pour cette console. Les seuls jeux valables sont des jeux issus des studios de Nintendo. Autre erreur, le fait d'avoir persisté dans les cartouches alors que la concurrence utilisait des CD. La conséquence fut relativement lourde au niveau du prix des jeux et de la qualité des graphismes. Vu la mémoire que demande la 3D, notamment pour les textures, les graphismes de la N64 étaient plutôt flous et les couleurs assez pâles.

Paradoxalement, Nintendo n'a jamais gagné autant d'argent qu'avec la N64, grâce aux royalties.

Bien que considérée comme un semi-échec, la N64 s'est malgré tout vendue à 28 millions d'exemplaires.

Quelques jeux indipensables:





© Vectorman 2002-2003


votez pour ce site